Les ventes publiques ou ventes aux enchères permettent à un particulier de vendre ou d’acheter un bien à un prix adjugé au plus offrant. Ce système n’est pas encore populaire et pourtant, de nombreux biens trouvent acquéreur au sein des mythiques salles de ventes. Voici quelques informations afin de mieux comprendre ce dont il s’agit.

Qu’est-ce qu’une vente aux enchères ?

Il s’agit d’une vente ouverte au public dans l’enceinte d’une salle des ventes dédiée. Le principe est simple : proposer des biens rares et uniques à la vente, après estimation par un commissaire-priseur, afin de l’adjuger au plus offrant.

Le marché de l’art est particulièrement adapté à cette méthode de vente car, par ce biais, il est tout à fait possible d’acquérir des œuvres exceptionnelles et uniques : des tableaux de maîtres, des sculptures, du mobilier et des objets d’art issus de différentes périodes et provenant du monde entier, à l’instar de la Maison Osenat, osenat.com/accueil. Mais outre le marché de l’art, on peut trouver dans les salles des ventes d’autres pièces uniques : des voitures et des bijoux et montres de collection, des vins prestigieux, des objets de mode et accessoires de luxe provenant des plus grandes maisons de haute couture.

Dans un autre contexte, il est également possible d’acquérir des biens immobiliers soit dans le cadre de ventes notariales dites « volontaires », soit dans le cadre de ventes judiciaires (saisie, liquidation, succession…).

Comment cela fonctionne-t-il ?

Un expert, mandaté par un commissaire-priseur, se charge d’estimer la valeur d’un objet en vue de sa mise en vente, en fonction de sa rareté et de son prix initial.

Généralement, un prix de réserve est fixé lors des mises à prix. Il s’agit du prix auquel l’objet ne peut être vendu. Si ce dernier n’est pas atteint, l’objet sera retiré de la vente.

L’objet sera cédé à l’acheteur qui aura offert le prix le plus haut. Le fameux coup de marteau du commissaire-priseur annoncera l’adjudication et la fin de l’enchère.

Même si l’ambiance d’une salle des ventes n’a pas d’égal et attire toujours autant d’amateurs de belles pièces de collection, l’enchère en ligne permet de démocratiser ce système de vente afin de le rendre plus populaire. En effet, Internet permet de vendre aux enchères au monde entier et ce, 24h/24 en faisant fi des décalages horaires.

Le rôle de l’acheteur

Avant de s’engager dans une enchère, l’acheteur doit se renseigner sur les différentes ventes organisées et consulter les catalogues afin de s’informer sur les objets mis à prix. En somme, une enchère se prépare.

Une fois l’objet adjugé à son nouveau propriétaire, celui-ci devra s’acquitter du paiement (le prix marteau) auquel s’ajoutent les frais d’adjudication sous forme de pourcentage du prix. Il ne pourra prendre possession du bien qu’une fois le paiement effectué. Mieux vaut payer tout de suite après la vente afin d’éviter des frais de stockage en plus.

Il ne faut surtout pas prendre une enchère à la légère. Il faut savoir qu’une fois l’objet adjugé, il est impossible de revenir sur sa décision. En cas de non-paiement, le bien sera remis en vente. Mais s’il est revendu à un prix inférieur, il vous faudra payer la différence.

Sur Internet, il suffit de s’inscrire gratuitement et de renseigner ses informations bancaires. Vous aurez le loisir de consulter tous les catalogues en ligne.